La néo-banque Bunq arrive en France

bunq néobanque


La néo-banque Bunq a décidé d’investir les contrées françaises. Elle qui est déjà présente en Allemagne, Italie, Autriche et Espagne débarque chez nous en grandes pompes, bien décidée à jouedes coudes au sein de la concurrence très féroce qui règne actuellement dans le monde des banques en ligne.

Bunq est une banque 100% mobile basée en Hollande, plus précisément à Amsterdam. Son lancement officiel en France a eu lieu le 28 novembre dernier et il semble déjà ravir son fondateur JDN Ali Niknam. Ce dernier lorgnait depuis très longtemps sur le marché français qui représente un énorme potentiel.

Soutenir la comparaison avec les poids lourds du secteur

Tel sera le défi de Bunq qui devra conjuguer avec l’assise déjà bien affirmée en France de ses concurrents, à l’instar de N26 ou encore de Revolut. Pas facile néanmoins de faire face aux levées pléthoriques dont ont bénéficié ces derniers lors de l’année 2018 ni de rivaliser en terme de communication.

Bunq n’est certes pas encore très connue dans le paysage français mais il y a fort à parier que les choses changent rapidement. Pour rappel, la néo-banque néerlandaise a été fondée en 2012 et elle a obtenu une licence bancaire aux Pays-Bas trois ans plus tard, en 2015.

Elle propose un compte courant gratuit mais contrairement à ses concurrents elle ne met pas à disposition de ses clients une carte bancaire sans frais. Ceci s’explique par le fait que les Néerlandais oeuvrent davantage avec le système de paiement digital iDeal.

Néanmoins des formules payantes avec carte bancaire existent pour un peu moins de 10 euros par mois. On ne connaît par contre toujours pas à l’heure actuelle le nombre de clients enregistrés chez Bunq puisque la société a décidé de ne pas communiquer sur cet aspect.

La néo-banque Bunq arrive en France
5 (100%) 1 vote