iZettle et SumUp : comparatif des terminaux de paiement électronique



La France est l’un des pays où le paiement par carte bancaire est le plus démocratisé. De ce fait, les terminaux de paiement mobile deviennent indispensables pour certaines professions. En effet, cette technologie peut s’avérer très utile et pratique pour les entrepreneur, artisans ou encore les gérants e-commerce. De nombreuses solutions existent à ce jour afin d’encaisser les clients de manière simple et rapide. Des solutions proposées, entre autre, par les fintech iZettle et SumUp.

Qui sont iZettle et SumUp ?

L’entreprise britannique SumUp a vu le jour en 2011. Aujourd’hui présente dans environ 30 pays, la fintech propose deux types de terminaux. Le premier, SumUp Air se caractérise par sa technologie bluetooth. Son boîtier est disponible à partir de 39 euros. La seconde, SumUp 3G fonctionne via le réseau internet 3G. On la retrouve à partir de 99 euros. Les terminaux proposés acceptent, tous deux, la plupart des cartes bancaires. SumUp Air et 3G sont disponibles sans engagement et sans abonnement. Il faudra simplement noter une commission sur chaque transaction de l’ordre de 1,75 euros. 

De son côté, iZettle, entreprise suédoise depuis 2010, ne propose qu’un seul terminal nommé Reader 2. La fonctionnalité est accessible via une application mobile : iZettle Go. Cette dernière fonctionne via bluetooth, wifi ou réseau 4G. iZettle se démarque par son boîtier facile d’utilisation, son autonomie de 8h, la rapidité des versements et sa sécurité renforcée. iZettle propose ses prestations pour un tarif de 79 euros sans engagement ni frais mensuels. 

Les différences et les points communs des terminaux de paiement

Les deux entreprises présentent un point qui leur est commun : les offres sont proposées sans engagement et sans abonnement. Une souplesse pour l’utilisateur qui ne compte donc pas de frais mensuel outre la commission appliquée à chaque transaction. Une fois encore, la commission est identique pour les deux entreprises : 1,75 euros. iZettle et SumUp acceptent toutes deux la plupart des cartes bancaires et les paiements sans contact. De plus, l’ouverture d’un compte reste facile et rapide directement en ligne. 

Par ailleurs, c’est le tarif qui vient différencier les deux terminaux de paiement. SumUp propose un tarif de base plus avantageux qui débute à 39 euros contre 79 euros chez iZettle.

Même si les deux fintech sont compatibles avec la plupart des cartes bancaires, iZettle présente un avantage de taille. En effet, l’entreprise permet aux clients de payer via Samsung Pay. Côté design, la différence s’observe par un lecteur plus classique chez iZettle. Ce dernier est plus semblable à un lecteur CB avec des touches en relief et sa forme allongée. SumUp présente un design plus compact avec sa forme cubique et moderne.

 



Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.