Lending Club, bientôt la première néobanque cotée en bourse ?

Radius Bank n’est pas la néobanque la plus connue dans l’Hexagone. Pourtant, cette banque communautaire en ligne basée à Boston est au coeur de l’actualité. Après des mois de négociations, elle s’apprête à être rachetée par Lending Club, une grosse société américaine de financement participatif qui va ainsi devenir la première néobanque à être cotée en bourse.

Radius Bank : un rachat à 185 millions de dollars

Les discussions ont été longues mais fructueuses. Lending Club s’apprête donc à racheter, dès le mois prochain, la néobanque Radius Bank, pour un montant avoisinant les 185 millions de dollars. Cette opération de grande ampleur a reçu toutes les autorisations nécessaires et devrait aboutir incessamment sous peu. Lending Club va ainsi débarquer pleinement dans le secteur bancaire en proposant de nombreuses solutions aux clients, en devant notamment la première néobanque cotée en bourse.

Pour Lending Club, l’un des plus gros prêteurs américains, la situation semble donc s’améliorer. Il y a un an, l’entreprise s’était séparée de plus de 450 employés et avait revu tout son organigramme. Le contexte semble en nette amélioration depuis le mois de novembre et devrait encore s’améliorer avec le rachat de Radius Bank, qui gérait environ 1,4 milliard de dollars d’encours en 2020.

Fusion entre Lending Club et Radius Bank, et maintenant ?

Grâce à cette fusion importante Lending Club et Radius Bank envisagent de lancer, dans un premier temps, un compte épargne. L’idée étant de se recentrer sur le public cible du groupe et d’attirer les utilisateurs de la classe moyenne qui souhaitent trouver des solutions pour investir dans des projets immobiliers plutôt que de petits crédits à la consommation ou encore des crédits en ligne. C’est d’ailleurs ce compte épargne qui devrait permettre de poser des bases solides afin de permettre à l’entreprise de développer plus profondément d’autres services. Lending Club devient ni plus ni moins la seule banque issue de la fintech à proposer la panoplie complète de produits bancaires aux États-Unis.

Ce tournant majeur dans l’histoire des néobanques pourrait vraiment révolutionner le milieu. En cette période compliquée, de nouveaux types de banque naissent, avec des modèles de plus en plus variés, et proposent des stratégies et des services qui viennent s’opposer aux néobanques, qui ont pourtant le vent en poupe. Affaire à suivre…

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.