Le Crédit Suisse se transforme en banque mobile

Le Crédit Suisse, seconde banque du pays, s’offre un virage numérique. L’enseigne souhaite miser sur une toute nouvelle offre bancaire en ligne. Dans un contexte de forte concurrence dans le milieu de la fintech, le Crédit Suisse lance sa propre contre attaque. Face aux nombreuses néo-banques et leurs offres gratuites, la banque Suisse adopte le créneau du numérique.

Une cible jeune pour la banque mobile

Ces dernières années, le domaine de la fintech connaît un réel essor. Les banques en ligne, telles Révolut ou encore N26 fleurissent de toute part. Réorganisation interne et transition sont donc les mots d’ordre du Crédit Suisse pour les prochains mois. Un coup de jeune prévu pour octobre prochain accompagné d’une application mobile. Nommée CSX, cette dernière offrira une large palette d’opérations telles qu’un compte courant et une carte bancaire gratuite. Egalement, Crédit Suisse prévoit une offre premium qui permettra, entre autre, d’accéder aux retraits d’espèces au distributeur.

Afin de rattraper son retard, l’enseigne propose une offre bancaire plus complète. Ainsi, les clients auront accès à un service de crédit et d’épargne. Plus encore, ils auront la possibilité de gérer leur patrimoine, planifier leur retraite, effectuer des placements ou des prêts hypothécaires. Une légère avance sur les néo-banques qui sera déployée, sur plusieurs mois, d’ici la fin d’année. L’objectif de Crédit Suisse est clair : l’enseigne souhaite se donner une nouvelle jeunesse. De ce fait, ce sont les plus jeunes que la banque vise à ce jour. Pour cela, Crédit Suisse prévoit “CSX young”, une application et une offre dédiée aux 15-25 ans. La petite nouveauté donnera accès à des opérations via le téléphone ainsi qu’une carte de débit gratuite.

Que vont devenir les banques physiques du Crédit Suisse ?

Dans sa transition, Crédit Suisse prévoit la fermeture d’un quart des succursales. Le but étant de réduire le coût des activités bancaires. La nouvelle offre numérique s’accompagne donc d’une réduction des besoins en infrastructures. Par ailleurs, le groupe se veut être rassurant vis à vis des clients. Les conseilleurs Crédit Suisse seront bien entendu présents dans les agences restantes et par téléphone.

En parallèle, l’enseigne lance également un nouveau concept loin du système bancaire. En effet, Crédit Suisse envisage une toute autre utilisation des bureaux qui ne seront plus occupés. Il est prévu de transformer les succursales en espaces de co-working, salles multimédias ou encore zones événementielles. Crédit Suisse est la seconde banque du pays à proposer ce service aprés la banque cantonale de Zurich. Pour le groupe lui même ou pour des tiers, ces espaces de travail seront mis à disposition et remplaceront les banques physiques du groupe.

 

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.